Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Jouer à la Pince Meurine
Jouer à la Pince Meurine

Description | Matériel | Règles | Historique | Symbolique | Sources | Bibliographie

 
Indédini
LIbre  Facile  Devinette  

 

 

 

Autres appellations

Pincemerille (XIVe siècle) - Pinse morille (Rabelais, 1534) - Pince-Mérille

Description

Les joueurs sont assis en rond et désignent l'un d'entre eux qui doit s'éloigner d'une douzaine de pas. Les autres prennent chacun un nom d'emprunt et la liste de ces noms est communiquée à celui qui se tient à l'écart. Ce dernier choisit un nom et le joueur correspondant vient le chercher, le charge sur son dos et le dépose dans le cercle des autres qui le houspillent allègrement. Jean-Marie L'Hôte (Dictionnaire, 1996) signale qu'au XIXe siècle, "il existait encore un jeu de « pince-sans-rire » ou « pince-minette », où les joueurs qui étaient à tour de rôle légèrement pincés à la joue par leur voisin ne devaient pas rire, sinon ils recevaient un gage; les malins s'enduisaient les doigts de suie avec un bouchon brûlé et barbouillaient de noir le visage de leurs dupes sous les rires de l'assemblée". Cependant, cette forme de jeu est également citée par Rabelais sous le nom de "je te pinse sans rire" et semble donc exister déjà sous une forme différente au XIVe siècle (à moins que Rabelais ne cite le même jeu sous deux appellations différentes pour allonger dans l'exagération sa liste de jeu). Ce jeu de "je te pinse sans rire" pourrait évoquer de nos jours un amusement pratiqué sous forme de comptine : "je te tiens, tu me tiens par la barbichette..." où le premier qui rit reçoit une petite tape.

Historique

C'est Froissart qui, au XIVe siècle, dans le Joli Buisson de Jonece, décrit longuement ce jeu qu'il présente comme un nouveau jeu (lire >>>). Il est également cité par Christine de Pisan et dans le Mesnagier de Paris (lire >>>). Rabelais l'évoque également, sous une orthographe légerement différente : le pinse morille.

Symbolique

Jean-Michel Mehl le considère comme un jeu de pouvoir.

Bibliographie

Voir la bibliographie spécifique à ce jeu >>>

Sources

Voir les sources archéologiques, iconographiques et écrites >>>

Traductions

français Pince Meurine 

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z