Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Jouets de la prime enfance (hochets...)
Jouets de la prime enfance (hochets...)

Description | Matériel | Historique | Sources | Bibliographie

Autres appellations

πλαταγών, πλαταγὴ, πλαταγώνιον (grec : grelot, hochet, crécelle : Aristote) - Crepundia, crepitacula, crepitacillum (Martial, Quintilien), (du latin crepare : faire du bruit) - Tintinnabula (latin : grelots ou clochettes) - "Hochette" (poème du XIIIe siècle) - Demuret (XVIe siècle, selon H.R. d'Allemagne) : hochet d'ivoire, de cristal ou d'argent, terminé par un grelot ou autre ornement et suspendu à la ceinture - Marottes, crécelles - Hochet vient du verbe hocher, remuer.

Description

On trouvera dans cette catégorie, tous les jouets, souvent sonores, probablement utilisés pour distraire les bébés. 

Matériel

Hochets et autres objets bruyants.

Historique

Ce type de jouet se trouve à toutes les époques.

Au IVe siècle avant J.-C, le philosophe grec Aristote y voit un avantage : celui d'empêcher les enfants de briser tout dans la maison (Lire >>>). Dans l'Antiquité, ces objets sont en terre cuite ou en métal. Ils font du bruit soit grâce aux petites billes qu'ils contiennent (voir >>>), soit par les anneaux accrochés sur leur pourtour (voir >>>). Ils peuvent prendre toutes les formes : disques, canards, cochons... Chez les Romains, les crepundia et crepitacula sont aussi bien des jouets visant à distraire le jeune enfant que des amulettes destinées à le protéger du mauvais œil et que l’on met autour de son cou. Les tintinnabula (grelots ou clochettes) produisent un son plus musical et prétendent également conjurer le mauvais sort.

Au Moyen Âge, on continue à donner des hochets aux jeunes enfants pour les occuper ou pour les protéger. Certains sont ainsi garnis d'une dent de loup ou de sanglier qui avait la réputation de chasser les mauvais esprits. Ils étaient souvent fabriqués par la corporation des Patenostriers d'os, de cor, de coural et de coquilles (M. RABECQ-MAILLARD).
Les hochets deviennent de plus en plus luxueux ; certains sont en corail garni de métal précieux. A la fin du XVIIe siècle, ils se composent d'une tige de cristal de roche munie d'une monture en orfèvrerie où était ménagé un sifflet et des grelots fixés tout le long du manche agrémentaient ce jouet. Le Dictionnaire françois de Pierre Richelet en 1680 en donne une belle description (Lire >>>). Jean-Jacques Rousseau, au XVIIIe siècle, s’élève contre l’usage des hochets d’argent ou de métal précieux qui accoutument l’enfant au luxe dès sa naissance (Lire >>>).

Sources

Voir les sources archéologiques, iconographiques et écrites
égyptiennes | grecques | romainesd'Europe médiévale | renaissants | TOUT >>>

Bibliographie

Voir la bibliographie spécifique à ce jeu >>>

Traductions

français Hochet | english Rattle, Toy Rattle, Corals | nederlands Rammelaar, rammelaartje, teerlingtopje, kleuterspaan | deutsch Rassel | italiano Sonaglino, Sonaglio, Giocattolo | español Sonajero, Sonjero | português Guizo, Chocalho, argola

NB : Chocalho désigne plutôt un instrument de musique / argola s'utilise quand l'objet est en forme d'anneau

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z