Jocari | Détails

Jocari (latin iocari s’amuser, iocus jeu)

Site francophone de référence sur les jeux et jouets
des époques antique, médiévale et renaissante,
issu de la recherche scientifique

egypte_c procheorient_c grece_c rome_c moyenage_c vikings_c renaissance_c
Jeu des épingles
Jeu des épingles

 Description | Historique | Symbolique | Sources | Bibliographie

Autres appellations

La pousse aux épingles - à teste à teste bechevel (Rabelais, 1534) - Tête à tête Beschevet

Description

Il semble qu'il existait plusieurs façons de jouer avec des épingles. L'une d'elle est un jeu d'adresse qui s'apparente aux Jeu des Jonchets ; selon Alleau, 1964 et Lhôte, 1996, il se jouait à deux joueurs. Chaque joueur, soit à l'aide d'une autre épingle, soit à l'aide d'un doigt, devait pousser une épingle pour la poser en croix sur une épingle de son adversaire, les joueurs jouant à tour de rôle. Le premier qui réussissait à former une croix avec les deux épingles, et à condition que son épingle fût au-dessus de celle de son adversaire, gagnait celle-ci et la retirait du jeu (d'où sans doute l'expression "tirer son épingle du jeu").

Une autre manière de jouer est un jeu de devinette (un peu comme tirer à la courte-paille) appelé Tête à tête Beschevet (Lhôte, 1996) ; il s'agissait de placer deux aiguilles dans sa main fermée et de faire deviner si elles se trouvaient tête à tête ou tête bêche.

Historique

Une illustration du "Livre d'heures de la famille Ango", daté de 1500, illustre un jeu avec des épingles (Voir >>>). Mais les attestations de ce jeu sont fort peu nombreuses.

Symbolique

L'expression "tirer son épingle du jeu" pourrait provenir de ce jeu.

Sources

Voir les sources iconographiques et écrites >>>

Bibliographie

Voir la bibliographie spécifique à ce jeu >>>

 
     
Rechercher
Dans les jeux et jouets

Dans les sources

Dans la bibliographie

Index général
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z